Le nettoyant cocooning de Juliette

Billets Beauté

Le nettoyant cocooning de Juliette

Comment Juliette est passée au dentifrice naturel et clean ?

Bien choisir son huile de soin

Dossiers Beauté

Bien choisir son huile de soin

Ce billet aurait pu s'intituler "Comment je suis passée au dentifrice clean... 10 ans après tout le monde !".

En effet, autant j'ai toujours passé à la loupe les compositions de ce que j'appliquais sur mon visage, autant je n'ai eu le déclic pour mes produits d'hygiène que très tard... J'ai adopté le Déodorant à la Sauge de Weleda assez tôt, plus pour l'avoir toujours vu dans la salle de bain de ma mère qu'autre chose, et n'ai pas pu passer le cap des déodorants Soapwalla ou Schmidt's (dont tout le monde raffole pourtant) car je suis littéralement accro au spray et ne me vois pas changer pour un pot ou un stick (même si le dernier parfum Coco & Ananas de Schmidt's me fait franchement envie). Pour le brossage des dents, c’était un peu la même chose : je rachetais systématiquement mon dentifrice classique de pharmacie enrichi en fluor.

Et puis Jessica, notre Directrice des Achats, a rejoint l'équipe en Avril 2017 : elle a insisté dès son arrivée (à juste titre !) pour que l'on se penche sur la question des dentifrices clean. Toute l'équipe a alors testé les dentifrices Lebon, 100% naturels et fabriqués en France: j'ai rapporté chez moi Le White, la version blanchissante à la menthe, et j'avoue que ni mon mec ni moi n'avons adhéré. Quelques semaines plus tard, en renfort dans notre concept-store Lillois, je m'aperçois qu'en 3 jours j'ai échangé avec au moins une dizaine de clientes venues racheter leur dentifrice Lebon, m'expliquant à quel point elles étaient ravies d'avoir enfin trouvé un dentifrice naturel qui tienne la route.

 

J'embarque donc le soir-même dans mon Airbnb le dentifrice Une Piscine à Antibes (dont le nom m'a fait rêver avec les trombes de pluie qui tombaient dehors) et craque totalement pour son parfum de menthe plus frais que Le White, additionné d'une pointe de réglisse complètement addictive. Trop contente d'être enfin convaincue, j'en profite pour me pencher sur la question de la formulation d'un dentifrice et passe ma soirée à écumer le web à la recherche de tous les ingrédients que je serai désormais ravie d'éviter. Parmi les ingrédients indésirables dans un dentifrice : les parfums et colorants artificiels que je n'aimais pas voir non plus dans mes crèmes, les sulfates (des agents moussants) qui irritent autant les dents et les gencives sensibles que la peau, le triclosan qui est un anti-bactérien ultra-puissant très utilisé en cosmétique mais perturbateur endocrinien et susceptible de développer une résistance aux antibiotiques, et enfin le dioxyde de titane, une particule légèrement abrasive utilisée pour son action “polissante” sur l’émail dentaire, dont surtout la forme nano pose problème... mais qui est suffisamment sujet à polémique (suspecté d'être cancérigène) pour que je le tolère 3 semaines par an dans mon solaire (c'est un filtre minéral, que je préfère aux chimiques) mais que je refuse de l'ingérer par petites doses quotidiennement !

Bref, je suis convertie à cette nouvelle catégorie de produits naturels et contente de l'être, ce d'autant que c'est autrement plus sympa d'afficher un joli tube coloré dans sa salle de bain !

Prochaine étape, la lessive clean ?

ps: pour toutes celles qui sont fans de la marque Dr Bronner, elle vient de sortir son Dentifrice Menthe Poivrée 100% naturel ! Mention spéciale pour le packaging que j'adore, et la fraîcheur de l'huile essentielle de menthe poivrée...

Partager le billet